fbpx
Environnement et santé / 01.04.2020

Le glyphosate et l’atrazine font partie des nombreux produits hautement toxiques, même à très faible dose, dont nous souhaitons interdire l’autorisation. Pourtant les sociétés Bayer, BASF, Corteva Agriscience, FMC, Syngenta s’entêtent à vouloir se faire du profit au dépit de la santé des gens. Avec l’aide de puissants lobbys, ces géants de l’agrochimie, ont réalisé plus du tiers de leur chiffre d’affaires mondial (4,8 milliards de dollars en 2018) avec des produits à base de substances toxiques qui sont interdites au sein de l’Union Européenne (UE). Parmi ces produits, on trouve au moins 54 substances classées cancérogènes, toxiques pour la reproduction ou perturbateurs endocriniens par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Quelques faits sur ces produits :  • Ils causent, chaque année, environ 25...

Commerce, Droits Humains, Environnement et santé, Non classé / 12.02.2020

Accord commercial UE- Vietnam ou quand les droits humains et l’environnement passent à la trappe Les 7 années de négociations de l’accord UE-Vietnam ont prouvé que le Vietnam n’était pas prêt à faire des efforts en matière de droits humains, au contraire la situation a même empiré. Le contenu de cet accord ne permet pas de doter l’UE de moyens de pression contraignants pour faire changer la situation au Vietnam, en d’autres termes, le respect des droits humains et de l’environnement passent à la trappe. L’unique engagement à ratifier certaines conventions de l’OIT n’est pas une garantie suffisante pour valider cet accord, surtout lorsque toute prise de parole contre le régime est toujours synonyme d’emprisonnement. De plus, l’accord ouvre la porte à des...

Environnement et santé / 19.12.2019

De Greta Thunberg aux experts du GIEC, en passant par les millions de personnes qui ont défilé dans le monde entier, jamais autant de voix ne se sont élevées pour dénoncer l’inaction des politiques face à l’urgence climatique. Pourtant, les représentants des gouvernements du monde entier réunis à Madrid lors de la COP25, rencontre annuelle des négociations internationales sur le climat, ont une fois de plus répondu à ces protestations par un silence assourdissant. Malgré un récent rapport de l’Organisation des Nations Unies précisant que les émissions de CO2 devraient baisser de 7,6% par an, entre 2020 et 2030 pour espérer respecter la limite de +1,5 °C, la COP25 se termine sur un constat d’échec. En effet, aucun pays, notamment les...

Commerce, International / 28.06.2019

Hier, le Conseil a adopté deux accords entre l'Union européenne et le Vietnam, l'un de libre-échange (EVFTA) et l'autre de protection des investissements (IAP). Ces deux traités seront signés le 30 juin à Hanoï. J'ai cosigné, avec d'autres membres du Parlement européen, une lettre adressée au président du Conseil, Donald Tusk, faisant part de notre préoccupation face à la détérioration grave des droits humains au Vietnam. Cette lettre demande au Conseil, à la Commission, au SEAE et aux États membres de l'Union européenne d'agir de manière résolue et coordonnée afin de garantir des améliorations concrètes et durables dans le domaine des droits de l'homme au Vietnam, dans la perspective des procédures de signature des accords. En effet, le Vietnam n'a montré aucun progrès...

Commerce / 05.02.2019

Après le CETA et le JEFTA, la commission INTA a voté cette semaine un nouvel accord nouvelle génération : l’accord UE- Singapour. On retrouve dans cet accord les mêmes déséquilibres que dans les autres accords commerciaux. Je constate, une fois de plus, une déconnexion entre le discours de la Commission sur une politique commerciale basée sur des valeurs et au service du développement durable et ce qu’elle négocie. A la différence du JEFTA , voté en décembre, l’accord avec Singapour a - comme le CETA - un volet sur la protection des investissements qui contient un mécanisme ICS. Le modèle ICS formulé par la Commission suite aux critiques des progressistes et de la société civile apporte certaines améliorations, comme la possibilité de...

Commerce, International / 11.12.2018

Les eurodéputés socialistes belges voteront unanimement CONTRE cet accord mercredi midi en séance plénière du parlement européen ! Avec l’accord commercial UE-Japon, dit de nouvelle génération, qui sera soumis au vote du Parlement européen ce mercredi, l’UE s’apprête à donner un coup d’accélérateur au modèle ultralibéral, ignorant une fois de plus les critiques légitimes des citoyens, des syndicats et des mouvements sociaux. Les eurodéputés socialistes belges voteront unanimement CONTRE cet accord mercredi midi en séance plénière du parlement européen ! Ni le repli protectionniste nationaliste ni la volonté entêtée de la Commission à maintenir le statu quo ultralibéral sur le commerce ne sont la solution. Le Commerce international ne cessera de perdre en légitimité et d’alimenter lui-même les réactions de repli protectionniste que s’il change fondamentalement. A l’heure où les citoyens ne cessent...

Commerce, International / 27.09.2018

Ce nouvel accord avec les géants de l’Agribusiness sera un coup fatal pour les éleveurs européens ! Sans même parler du respect de nos engagements en matière de climat… Du bœuf contre des voitures. Ainsi peut-on résumer l’accord UE-Mercosur en une phrase. Pour rappel, ce projet consiste à faciliter l’exportation de produits agricoles (le bœuf par exemple) en provenance du Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) vers l’Union européenne. En retour, ce Mercosur doit ouvrir le marché sud-américain aux voitures, produits pharmaceutiques, produits laitiers et vins européens. Il doit également autoriser les sociétés européennes à répondre aux appels d’offres publics. Mais une fois encore, les techniciens de la Commission européenne et les ministres de chaque Etat représentés au Conseil considèrent l’agriculture...

Commerce / 22.05.2018

Les thèmes de la mondialisation, de l’ouverture des marchés et de leurs effets font aujourd’hui partie de notre quotidien de citoyens européens. Si nous sommes convaincus que l’Europe doit être plus sociale cela passera aussi par une  politique commerciale plus équilibrée. Il est temps de casser cette vision binaire du commerce qui se traduit par le protectionnisme à la Trump  ou le libre-échange dérégulé qui serait le modèle défendu par l’Europe. Ces deux voies sont pour nous dangereuses car destructrices de bien-être. La globalisation est un fait, mais le seul moyen de la maîtriser, c’est d’y insérer des règles protectrices, au service des citoyens et de la planète. La politique commerciale offre un levier puissant pour aller dans ce sens. Au vu...

Commerce / 21.09.2017

Ce 21 septembre 2017, l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne  « CETA » entrera en vigueur de manière provisoire. Un accord très insatisfaisant Cette journée est, sans aucun doute, une journée sombre pour tous ceux - des députés européens, syndicats, scientifiques, organisations académiques, associations de consommateurs, magistrats, PMEs et ONG’s- qui, depuis deux ans, avaient exprimé leurs plus vives critiques envers cet accord qu’ils jugent déséquilibré, en faveur des multinationales et au détriment des grands défis de notre siècle, notamment la lutte contre le changement climatique, les droits sociaux et environnementaux. La pression politique effectuée par les Socialistes au Parlement européen et par le Gouvernement Wallon, a permis le blocage  du mécanisme, appelé « ICS », permettant aux investisseurs d’attaquer...

Commerce / 25.05.2017

La semaine dernière, la Commission européenne publiait un document de réflexion, intitulé « Maîtriser la Mondialisation », dont une partie est consacrée au commerce. Pour la première fois, elle reconnaît certains effets négatifs de la mondialisation - l’augmentation des inégalités, notamment - mais, une fois encore, elle reste trop timide sur les propositions pour y remédier. Et pourtant, s’il y a bien une matière sur laquelle la Commission devrait revoir son approche, c’est bien sa politique commerciale. Depuis des années et encore plus depuis l’arrivée de Trump et sa stratégie du rapport de force le libre- échangisme à outrance est présenté comme la seule réponse. La Commission accélère ainsi ses négociations avec le Mexique, le Japon, le Mercosur ou le Chili, dessine...