fbpx
Commerce, International / 12.07.2016

Ce jeudi 14 juillet, la Commission du Commerce international (INTA) votera l’accord de partenariat économique entre l’Union européenne et ses Etats membres d’un part, et les États membres de l’APE de la Communauté de développement de l’Afrique australe (le CDAA ou SADC, qui comprend le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Swaziland). Sans présumer du résultat du vote, l’on peut s’attendre à un soutien large des députés à l’APE. En tant que membre d’INTA, je voterai pour ma part un grand « NON », et ce pour plusieurs raisons essentielles à mes yeux : 1. Le principe de réciprocité introduit dans les APE impose une exigence de libéralisation équivalente pour toutes les parties signataires, en ne...

Commerce, International / 07.07.2016

Aveuglée par une politique de libre-échange poussée à l’extrême, la Commission européenne s’apprête à imposer à plusieurs États africains, dans l’indifférence quasi-totale, des Accords de Partenariat Économique (APE) déséquilibrés par un rapport de force à l’avantage du continent européen. Malgré les mises en garde nombreuses et répétées sur les effets dramatiques de tels accords sur le développement de la plupart des pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique), une partie de la classe politique, des négociateurs et États-membres, mettent en sourdine leur impact sur les populations au nom d’un ultra-libéralisme débridé mais censé profiter à tous. En coulisses, la Commissaire au Commerce Cécilia Malmström est donc sur le point de réussir un véritable coup de force : faire ratifier par les pays ACP des accords de...

Commerce / 05.07.2016

La Commission européenne  a rectifié mardi sa position sur la mixité de l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA). La reconnaissance du caractère mixte du traité était une demande de tous les citoyens, parlementaires et gouvernements inquiets des effets dévastateurs du CETA. Mais l’effet d’annonce de la Commissaire au commerce Cecilia Malmström cache mal sa volonté tactique d’éviter les blocages éventuels des États membres en imposant une entrée en vigueur provisoire et globale du CETA. Dans le contexte post-Brexit et de crise de légitimité qui frappe les institutions, la Commission européenne ne pouvait continuer indéfiniment sa politique du « Business as usual » (link Accords commerciaux : Les gouvernements de l’Union européenne imposent le business as usual! ). Face à la...

Commerce / 26.02.2016

A la veille du Salon de l’Agriculture à Paris, les eurodéputés Maria Arena et Eric Andrieu s’inquiètent de l’offensive américaine sur l’agriculture européenne. Bruxelles, 26/02/2016 – Alors que le 12ème round de pourparlers de libre-échange UE/États-Unis (TTIP) touche à sa fin, les eurodéputés Maria Arena (S&D, BE) et Eric Andrieu (S&D,FR), qui ont eu accès aux documents de négociations, s’inquiètent de la tournure des négociations. Pour Marie Arena, membre de la commission du Commerce International, “les textes des négociations de l’accord, disponibles à la lecture au Parlement européen, justifient nos craintes ! Les trois démarches offensives des États-Unis visant à faciliter l’accès de l’agro-business américain sur le marché européen, à remettre en cause le soutien que nous apportons à notre agriculture et à...

Commerce, International / 11.07.2015

Le Parlement européen votera la semaine prochaine une résolution sur l’accord de libre-échange Europe-États Unis (TTIP). Les Eurodéputés sont très partagés sur ce texte qui a pour but de donner une liste de lignes rouges que les négociateurs ne devraient pas franchir. Un compromis sur la polémique question de la clause d'arbitrage (ISDS) a été mis sur la table par le Président du Parlement. « La résolution ne va pas assez loin et certaines lignes rouges sont transgressées, dont le rejet de l'ISDS. Dans l’état actuel, les délégations PS-SPA voteront contre la résolution TTIP» expliquent les députés socialistes belges Marie Arena,Kathleen Van Brempt, Hugues Bayet et Marc Tarabella . Le moins que l’on puisse dire, c’est que le TTIP divise au sein...

Commerce / 21.05.2015

Plusieurs ONG saluent une avancée « majeure » dans la législation européenne sur les « minerais de sang », ces minerais dont le commerce est susceptible de financer des groupes armés coupables de graves exactions dans de nombreux pays. Le Parlement européen s'est prononcé mercredi 20 mai, en faveur d’un système de certification obligatoire, contraignant les entreprises concernées à prouver que l’étain, le tantale, le tungstène et l’or qu’ils utilisent ne proviennent pas de zones de conflit. Ce n'est encore qu'une étape, mais positive pour la députée européenne socialiste Marie Arena, qui est de ceux qui plaident depuis des mois pour qu’une telle législation soit adoptée. RFI : Que va concrètement changer le texte adopté au Parlement ? Marie Arena : Il...

Commerce / 15.05.2015

Parliament has passed a draft commission regulation which is likely to result in the development of a European 'blood minerals' market. The document aims to break the connection between the exploitation of natural resources and the financing of armed conflicts in developing countries. These minerals are tantalum, tin, tungsten and gold and are found in nearly all the electronic devices we use in our everyday lives. According to the United Nations, in the past 60 years, at least 40 percent of conflicts around the world have been related to natural resources. The EU, which consumes over a quarter of the world's supply of blood minerals and is the second largest importer of portable computers and smartphones containing these metals, bears a...

Commerce, International / 26.09.2014

Le Parlement européen  reprend aujourd'hui ses travaux en matière de commerce international. Durant l'été encore, l'accord UE-US a fait couler beaucoup d'encre et à juste titre ! Il comporte de nombreux chapitres potentiellement dangereux pour les citoyens, les entreprises et les Etats européens. La clause d'arbitrage par la porte ou par la fenêtre "L'un d'entre eux, la clause d'arbitrage, a fait réagir plus de 150.000 européens dans une récente consultation publique européenne. Un taux de participation record prouvant une fois encore que tous les acteurs de la société ont conscience de la toxicité d'un tel accord. Mais la Commission européenne s'apprête à nier l'avis des citoyens, des experts et des eurodéputés en signant l'accord avec le Canada qui ne serait que le...

Commerce / 17.09.2014

L’eurodéputée PS Marie Arena a interpellé mardi soir le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht sur certaines dispositions contenues dans le projet d’accord économique et commercial global (CETA) entre l’Union européenne et le Canada. «En lisant le projet de texte, on s’est rendu compte qu’il contient une clause qui permet à des entreprises multinationales de participer à l’élaboration de décisions administratives», explique le porte-parole des socialistes belges au Parlement européen. Le texte autoriserait en effet des fonctionnaires canadiens ou européens à prendre des décisions qui modifieraient les normes européennes sans contrôle des parlements, et ces décisions pourraient être élaborées en collaboration avec des entreprises, craignent les députés PS. Marie Arena a également protesté contre le système de clause d’arbitrage prévu par...