fbpx
Environnement et santé / 01.04.2020

Le glyphosate et l’atrazine font partie des nombreux produits hautement toxiques, même à très faible dose, dont nous souhaitons interdire l’autorisation. Pourtant les sociétés Bayer, BASF, Corteva Agriscience, FMC, Syngenta s’entêtent à vouloir se faire du profit au dépit de la santé des gens. Avec l’aide de puissants lobbys, ces géants de l’agrochimie, ont réalisé plus du tiers de leur chiffre d’affaires mondial (4,8 milliards de dollars en 2018) avec des produits à base de substances toxiques qui sont interdites au sein de l’Union Européenne (UE). Parmi ces produits, on trouve au moins 54 substances classées cancérogènes, toxiques pour la reproduction ou perturbateurs endocriniens par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Quelques faits sur ces produits :  • Ils causent, chaque année, environ 25...

Droits Humains, Environnement et santé / 01.04.2020

En Chine, le gouvernement a facilité le transfert de masse d'Ouïghours et d'autres citoyens de minorités ethniques vers des usines à travers tout le pays. Ces populations font l’objet de privation de leurs droits humains fondamentaux, sont discriminées, emprisonnées et souvent envoyées dans des camps de « redressements » afin d’anéantir leur identité culturelle et religieuse.  83 marques mondiales, connues de tous, ont bénéficié des productions réalisées dans « ces camps de travaux forcés » où les Ouïghours font face à des intimidations et à des menaces. L’Europe ne peut tolérer cette situation pour des Entreprises européennes qui ont « pignon sur rue » ! Pour combattre cette situation, l’Union Européenne doit mettre en place une règlementation qui imposerait aux entreprises européennes et à tous produits vendu sur le territoire européen un...

Commerce, Droits Humains, Environnement et santé, Non classé / 12.02.2020

Accord commercial UE- Vietnam ou quand les droits humains et l’environnement passent à la trappe Les 7 années de négociations de l’accord UE-Vietnam ont prouvé que le Vietnam n’était pas prêt à faire des efforts en matière de droits humains, au contraire la situation a même empiré. Le contenu de cet accord ne permet pas de doter l’UE de moyens de pression contraignants pour faire changer la situation au Vietnam, en d’autres termes, le respect des droits humains et de l’environnement passent à la trappe. L’unique engagement à ratifier certaines conventions de l’OIT n’est pas une garantie suffisante pour valider cet accord, surtout lorsque toute prise de parole contre le régime est toujours synonyme d’emprisonnement. De plus, l’accord ouvre la porte à des...

Droits Humains, Environnement et santé / 28.10.2019

Depuis de nombreuses années les entreprises multinationales ont profité de la globalisation et se sont installées dans les pays qui leur offraient les meilleurs avantages comparatifs en terme de coût de la main d’œuvre, de normes sociales et environnementales, d’avantage fiscal et d’accès privilégié aux ressources. Et tout cela est facilité par des accords commerciaux effaçant un maximum de barrières commerciales (tarifaires et normatives). Mais quel est le prix réel de cette hyper globalisation? Doit-on rappeler les multiples catastrophes liées à l'exploitation des ressources comme par exemple la guerre dite à « basse intensité » ? Depuis 1994 celle-ci a causé la mort de plus de 6000000 de congolais dans le Kivu, la zone la plus riche en minerais (comme le coltan...

Commerce, International / 01.07.2019

Malgré les critiques répétées de la société civile et des agriculteurs européens ainsi que le travail que nous avons mené avec les progressistes de la commission du commerce international (INTA) du Parlement européen mettant en garde contre les dérives du libre-échange, un accord politique de libre-échange entre la Commission européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) a été conclu vendredi soir. Cet accord, qualifié d'historique par Monsieur Junker, vise à réduire, à terme, de plus de 90% les droits de douane entre les deux régions. Si cela va bénéficier à certains secteurs industriels européens comme l'automobile, il pose un véritable coup de grâce aux agriculteurs européens, surtout l'agriculture familiale , qui verront leur production concurrencer avec le modèle de l'agro-business...

Commerce, International / 11.12.2018

Les eurodéputés socialistes belges voteront unanimement CONTRE cet accord mercredi midi en séance plénière du parlement européen ! Avec l’accord commercial UE-Japon, dit de nouvelle génération, qui sera soumis au vote du Parlement européen ce mercredi, l’UE s’apprête à donner un coup d’accélérateur au modèle ultralibéral, ignorant une fois de plus les critiques légitimes des citoyens, des syndicats et des mouvements sociaux. Les eurodéputés socialistes belges voteront unanimement CONTRE cet accord mercredi midi en séance plénière du parlement européen ! Ni le repli protectionniste nationaliste ni la volonté entêtée de la Commission à maintenir le statu quo ultralibéral sur le commerce ne sont la solution. Le Commerce international ne cessera de perdre en légitimité et d’alimenter lui-même les réactions de repli protectionniste que s’il change fondamentalement. A l’heure où les citoyens ne cessent...

International / 15.03.2017

Ce jeudi 16 mars 2017, le Parlement européen votera un nouveau règlement permettant d’exclure du marché de l’Union européenne les minerais dits « de conflits » ou de « sang ». Les minerais de sang, le tungstène, l’étain, le tantale et l’or (appelés les 3TG’s) sont utilisés dans la production d’objets du quotidien comme les téléphones portables, les ordinateurs, les réfrigérateurs et les ampoules. Ils sont principalement importés d’Afrique, notamment de la République démocratique du Congo. Dans ces régions, ces mines font l’objet de toutes les convoitises des groupes armés qui s’en disputent le contrôle afin de les exploiter et financer leurs guerres.  Le travail minier est principalement effectué par des enfants travaillant comme des esclaves plus de 12 heures d’affilées....

International / 21.04.2016

These past few weeks, several statements have been made regarding the EU guidelines on settlement products adopted on 11 November 2015, namely the EU decision to label products that are imported from Israeli settlements in the occupied territories. These statements are particularly troubling as they cause damage to the image of the EU, which has to speak with one voice on the international scene. The EU position regarding the Middle East has always been clear and has been reiterated in the Council conclusions of 18 January 2016: “settlements are illegal under international law, constitute an obstacle to peace and threaten to make a two-state solution impossible”. This position has always been the one of the European Parliament, which has unequivocally...