fbpx
Commerce, International / 01.07.2019

Malgré les critiques répétées de la société civile et des agriculteurs européens ainsi que le travail que nous avons mené avec les progressistes de la commission du commerce international (INTA) du Parlement européen mettant en garde contre les dérives du libre-échange, un accord politique de libre-échange entre la Commission européenne et le Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay, Paraguay) a été conclu vendredi soir. Cet accord, qualifié d'historique par Monsieur Junker, vise à réduire, à terme, de plus de 90% les droits de douane entre les deux régions. Si cela va bénéficier à certains secteurs industriels européens comme l'automobile, il pose un véritable coup de grâce aux agriculteurs européens, surtout l'agriculture familiale , qui verront leur production concurrencer avec le modèle de l'agro-business...

Commerce / 22.05.2018

Les thèmes de la mondialisation, de l’ouverture des marchés et de leurs effets font aujourd’hui partie de notre quotidien de citoyens européens. Si nous sommes convaincus que l’Europe doit être plus sociale cela passera aussi par une  politique commerciale plus équilibrée. Il est temps de casser cette vision binaire du commerce qui se traduit par le protectionnisme à la Trump  ou le libre-échange dérégulé qui serait le modèle défendu par l’Europe. Ces deux voies sont pour nous dangereuses car destructrices de bien-être. La globalisation est un fait, mais le seul moyen de la maîtriser, c’est d’y insérer des règles protectrices, au service des citoyens et de la planète. La politique commerciale offre un levier puissant pour aller dans ce sens. Au vu...

Commerce / 21.09.2017

Ce 21 septembre 2017, l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne  « CETA » entrera en vigueur de manière provisoire. Un accord très insatisfaisant Cette journée est, sans aucun doute, une journée sombre pour tous ceux - des députés européens, syndicats, scientifiques, organisations académiques, associations de consommateurs, magistrats, PMEs et ONG’s- qui, depuis deux ans, avaient exprimé leurs plus vives critiques envers cet accord qu’ils jugent déséquilibré, en faveur des multinationales et au détriment des grands défis de notre siècle, notamment la lutte contre le changement climatique, les droits sociaux et environnementaux. La pression politique effectuée par les Socialistes au Parlement européen et par le Gouvernement Wallon, a permis le blocage  du mécanisme, appelé « ICS », permettant aux investisseurs d’attaquer...

Commerce / 25.05.2017

La semaine dernière, la Commission européenne publiait un document de réflexion, intitulé « Maîtriser la Mondialisation », dont une partie est consacrée au commerce. Pour la première fois, elle reconnaît certains effets négatifs de la mondialisation - l’augmentation des inégalités, notamment - mais, une fois encore, elle reste trop timide sur les propositions pour y remédier. Et pourtant, s’il y a bien une matière sur laquelle la Commission devrait revoir son approche, c’est bien sa politique commerciale. Depuis des années et encore plus depuis l’arrivée de Trump et sa stratégie du rapport de force le libre- échangisme à outrance est présenté comme la seule réponse. La Commission accélère ainsi ses négociations avec le Mexique, le Japon, le Mercosur ou le Chili, dessine...

Commerce / 24.03.2017

Comme pour l’accord CETA la Commission Européenne persiste et signe pour la non transparence totale dans les négociations. Elle fait valoir un accord politique entre l’Union européenne et le Japon sans même avoir publié le moindre contenu concernant le mandat de négociation qu’elle s’est vue confiée par le Conseil en 2013. L’accord UE/Japon s’inscrit également dans la libéralisation à tout va des services en adoptant comme dans le CETA le principe des listes négatives. Alors que les citoyens sont asphyxiés et ne supportent plus le modèle ultralibéral, la Commission s’engage à libéraliser tous les services qui ne seront pas exclus dans une annexe et actuellement cette annexe n’est pas disponible… Qui a parlé de transparence ? De plus, si cet accord promet l’échange...

Commerce / 03.03.2017

Pour la députée européenne, le traité de libre-échange conclu entre l’UE et le Canada crée de la divergence européenne plutôt que de la convergence. S’il ne déstabilisera pas l’Europe, les économies dominantes seront renforcées et certains secteurs seront favorisés au détriment de ceux en souffrance. L'Accord économique et commercial global (AECG) ou Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) a été adopté par le Parlement européen le 15 février 2017, après 8 années d’âpres négociations. Effets du traité sur l’emploi et la concurrence, conséquences sur notre économie, mécanisme d’arbitrage État-entreprise… Tout autant de sujets faisant encore aujourd’hui l’objet de vifs débats et sur lesquels Marie Arena*, députée européenne (PSE, Belgique), a accepté de s’exprimer. *Marie Arena a voté contre l'adoption du traité le...

Commerce / 15.02.2017

Ce 15 février marque une étape importante dans la vie du Traité de libre- échange avec le Canada (CETA) puisque le Parlement européen votera sa ratification, et avec celle-ci son entrée en vigueur provisoire dans les semaines  suivant ce vote.  Si depuis plus de deux ans, les lobby des multinationales et les plus purs libéraux vantent ses mérites, on ne peut que constater qu’il est loin de faire l’unanimité auprès de ceux qui n’acceptent pas un commerce basé uniquement sur le profit. Pour preuve, une pétition rassemblant pas moins de 3.5 millions de signatures déposée lundi dernier aux portes du Parlement. Un accord déséquilibré Depuis ses débuts, le CETA est vivement critiqué pour être un accord déséquilibré en faveur des multinationales et au...

Commerce / 23.01.2017

Ce mardi 24 janvier la commission commerce international du Parlement européen (INTA) votera sur l’assentiment au Traité de libre-échange avec le Canada (CETA). « Le rapport de forces de cette commission, très libérale, laisse peu de place au doute sur le résultat du vote mais je ferai partie de celles et ceux qui diront NON à ce traité », dit Marie Arena, eurodéputée PS en charge du commerce. « Depuis le début de cette législature nous avons analysé, écouté des experts et débattu longuement de cet accord. Si le lobby des multinationales a été très fort depuis le début pour défendre bec et ongles le CETA, de nombreux experts et organisations en ce compris des académiques, des syndicats, des associations de...

Commerce / 12.10.2016

Dernièrement, et pour des raisons diverses, les discours de mandataires publics européens au sujet du TTIP (link : TTIP/Accords transatlantiques: la Commission fausse les cartes) semblent remettre en cause sa conclusion, en tout cas à brève ou moyenne échéance.  Il n’en va pas de même du CETA (Accord Économique et Commercial Global Union européenne-Canada), dont la ratification semble prochaine. Pour justifier cette différence d’attitude, ce traité est présenté comme étant beaucoup plus positif ou, en tout cas, comme compensant les effets néfastes de la libéralisation via l’imposition de normes, en matières sociale et environnementale principalement. Pourtant, fondamentalement, les principes et surtout les conséquences du CETA seront tout aussi nocifs pour les économies européennes, en particulier pour leurs travailleurs, leurs consommateurs...

Commerce, International / 12.07.2016

Ce jeudi 14 juillet, la Commission du Commerce international (INTA) votera l’accord de partenariat économique entre l’Union européenne et ses Etats membres d’un part, et les États membres de l’APE de la Communauté de développement de l’Afrique australe (le CDAA ou SADC, qui comprend le Botswana, le Lesotho, le Mozambique, la Namibie, l’Afrique du Sud et le Swaziland). Sans présumer du résultat du vote, l’on peut s’attendre à un soutien large des députés à l’APE. En tant que membre d’INTA, je voterai pour ma part un grand « NON », et ce pour plusieurs raisons essentielles à mes yeux : 1. Le principe de réciprocité introduit dans les APE impose une exigence de libéralisation équivalente pour toutes les parties signataires, en ne...