fbpx
Emploi / 28.09.2018

Merci à Mmes Maria Arena et Isabelle Thomas, MM Georges Bach, Guillaume Balas,  José Bové, Edouard Martin et Claude Rolin pour leur soutien aux interprètes! En juillet dernier, U4U avait adressé une lettre ouverte aux eurodéputés appelant à leur soutien pour défendre le droit de grève et le dialogue social bafoué par l'Administration du Parlement européen. Sept d'entre eux ont répondu à l'appel. Alors qu'un compromis a été trouvé in fine avec les interprètes suite à leurs actions, avec le soutien de notre organisation et de ces sept députés, le Président Antonio Tajani ne trouve rien de mieux que de leur infliger des sanctions financières et une interdiction d'exercer leurs droits parlementaires pendant 5 jours. Pourtant, la grève des interprètes était la conséquence...

Emploi / 11.09.2018

Au Parlement européen, non seulement on refuse le droit de grève aux interprètes, mais on sanctionne les eurodéputés qui s’en offusquent. L’eurodéputé Génération.s Guillaume Balas nous explique la situation. Depuis le début du mois de juin, les interprètes du Parlement européen – et Dieu sait s’ils sont indispensables au bon fonctionnement de la machine UE et ses 24 langues officielles – sont en grève, du moins essayent-ils. Ils protestent principalement contre le rythme de travail, qu’ils jugent trop dense, d’autant plus que l’administration du Parlement veut augmenter leur temps en cabine d’interprétation, de 7h à 7h30. Début juillet, les interprètes interpellaient les eurodéputés dans une lettre ouverte, avec effets puisque le 3 juillet, plusieurs parlementaires venaient interrompre la séance plénière en coupant les...

Emploi / 21.08.2018

Je suis consciente que le secteur belge du transport passe des moments difficiles. Il souffre de la concurrence déloyale, plus que d’autres secteurs, notamment parce que le transport est par définition international. Déménager une usine établie ici n’est pas une mince affaire. Mais un chauffeur au volant de son camion passe sans problème toutes les frontières européennes. Aujourd’hui il travaille ici, demain là-bas. Le secteur de la construction compte jusqu’à 15% de travailleurs détachés, leur nombre dans le secteur du transport est plus difficile à déterminer parce que, étant donné la nature de l’activité, il n’y a pas de détachement. Pourtant il est évident que le nombre de chauffeurs étrangers roulant dans notre pays dépasse largement les 5%, mais ils...

Emploi / 18.06.2018

Ce 21 juin a lieu une réunion du Conseil Emploi et Affaires sociales. A la veille de cette rencontre, les eurodéputés S&D appellent les ministres à débloquer les négociations sur la directive relative à l’équilibre entre vie professionnelle et privée. Il s’agit d’adopter une position ambitieuse et significative pour améliorer, dans toute l’Europe, les vies des parents et aidants actifs. Udo Bullmann, président du Groupe S&D, a déclaré ceci : « Le sort réservé à la directive relative à l’équilibre entre vie professionnelle et privée nous inquiète. En effet, après avoir tenté de diluer la proposition de la Commission, certains États membres essaient à présent de retarder la conclusion d’un accord en la matière. Leur but est clair : ils veulent vider...

Emploi / 29.05.2018

Ce midi, les Eurodéputés votaient les nouvelles règles dans le dossier détachement des travailleurs. Cette révision législative a pour objectif de garantir une meilleure protection des travailleurs détachés et une concurrence loyale pour les entreprises. « Nous avons voté en faveur du texte, principalement parce qu’elle met en avant le principe du à travail égal, salaire égal et l’application des conventions collectives de travail du pays d’accueil. Nous regrettons toutefois la durée maximale du détachement que nous avions voulu de 6 mois » explique la délégation socialiste belge qui a voté en faveur du texte. Un pas dans la bonne direction pour les eurodéputés PS « Enfin un texte sur le travail détaché qui consolide vraiment le droit des travailleurs ! Les...

Emploi / 01.03.2018

Ce premier Mars 2018, la Commission européenne , le Conseil  et le Parlement européen ont donné leur feu vert à la nouvelle proposition de Directive sur le Détachement des travailleurs. Depuis 2007, avec les partenaires sociaux, les socialistes européens n’ont cessé de mener une lutte acharnée pour réviser la Directive afin d’assurer une meilleure protection des travailleurs et protéger les emplois. Faut-il le rappeler, les conséquences des règles de détachement actuelles ont été catastrophiques pour les travailleurs des secteurs de la construction, du transport, du gardiennage et du nettoyage, touchés de plein fouet par le dumping social, mais aussi pour certaines entreprises particulièrement les PME qui n’ont pas pu faire face à la concurrence déloyale ; ce qui a conduit à la...

Emploi / 23.10.2017

C’est l’histoire d’une directive européenne qui, au départ, entendait ouvrir les frontières du marché du travail, en permettant aux entreprises d’envoyer de manière temporaire des travailleurs dans les autres pays de l’Union.  À l’arrivée, le résultat est tout autre. Il permet à certains de pratiquer - à l’instar de ce qui se passe dans le secteur financier - une « optimisation sociale » qui met en concurrence les pays et les travailleurs, en négligeant, bien souvent, leurs conditions de travail et toute forme de dignité humaine et de justice sociale. Annoncé en grande pompe par la Commission européenne dès 2014, le grand chantier européen de cette législature devait être la constitution d’une Europe plus sociale, plus juste et plus solidaire qui...

Emploi / 16.10.2017

Ce lundi 16 octobre 2017, la commission emploi du Parlement européen se prononcera sur la nouvelle proposition de révision de la Directive sur le détachement des travailleurs. Depuis une dizaine année, les travailleurs de toute l’Europe souffrent de dumping social et des pans entiers de l’économie ont été touchés.  En Belgique, les conséquences sont énormes, puisqu’on parle de 25 000 pertes d’emplois rien que dans le secteur de la construction. Depuis 2009, les progressistes européens attendent de la part de la Commission européenne une nouvelle proposition permettant de répondre aux besoins des travailleurs et leurs garantissant une meilleure protection. Dans cette optique, autant les socialistes que la FGTB avaient mis sur la table 4 principes essentiels pour lutter contre dumping social et pour...

Emploi / 30.08.2017

Ce 30 août 2017, la Commission emploi et affaires sociales du Parlement européen s’est prononcée en faveur d’une réglementation assurant une meilleure protection des travailleurs contre les risques liés à des agents cancérigènes ou mutagènes sur leur lieu de travail. On estime en Belgique que le nombre de cancers professionnels oscillent entre 2600 à 5500 cas (soit 4 à 8.5 % de l’ensemble des cancers) observés, tandis qu’au niveau européen, sont recensés par moins 102.500 décès de travailleurs par an suite à des cancers causés par leurs conditions de travail. La prévention des cancers d’origine professionnelle reste donc une question de santé publique. La Commission européenne a travaillé sur une nouvelle proposition législative qui se déroulerait en deux phases : Une série de...

Emploi / 16.06.2017

Les divergences entre États membres de l'ouest et de l'est de l'UE ont empêché la conclusion d'un accord. Marie Arena, eurodéputée socialiste, explique ce qui ne passe pas. Le groupe socialiste au Parlement européen se montre critique envers les propositions de la commissaire Marianne Thyssen sur le travail détaché. Certains points trouvent-ils toutefois grâce à vos yeux ? Oui, comme le fait qu’elle ne veut plus que les employeurs puissent déduire de la rémunération des chauffeurs leurs frais de voyage, d’hébergement et de nourriture. Sa définition de la rémunération est intéressante, car elle fait référence au pays d’accueil et prend en considération les conventions collectives de travail. Marianne Thyssen ouvre aussi le champ de la discussion sur les sous-traitants qui emploient des...