International / 07.11.2017

Le 06 décembre 2017, le Président américain, Donald Trump annonçait le transfert de l’ambassade des États-Unis de Tel-Aviv à Jérusalem. Par cette annonce, Donald Trump touche à un symbole politique et religieux hautement sensible et inflammable. « Alors qu’en mai dernier il se rendait dans la région en déclarant vouloir trouver une solution au conflit, il vient d’anéantir tous les espoirs de paix . Faisant fi des multiples avertissements de la communauté internationale, Donald Trump poursuit ses politiques unilatérales et isolées sans en mesurer pleinement les répercussions » déclare Marie Arena, députée européenne. Les États-Unis viennent de perdre toute crédibilité pour jouer la médiation entre Israël et l’Autorité palestinienne. L’occupation de la partie Est de Jérusalem par Israël, en juin 1967,...

International / 15.02.2017

Marie Arena, eurodéputée belge (S&D, sociaux-démocrates), revient sur le débat du Parlement européen du 14 février, sur la politique d'expansion territoriale d'Israël. Le 6 février, le pays a voté une loi légalisant la saisie de centaines de terres palestiniennes, avec effet rétroactif sur les 4 000 logements construits illégalement dans les colonies. Cette loi remet en cause la solution de paix à deux États appuyée par l'Union européenne. Quelle est la position du Parlement européen sur la loi israélienne légalisant les colonies ? Le Parlement a trouvé important de débattre de la régularisation a posteriori des colonies en Cisjordanie par Israël et des nouvelles constructions débutées depuis janvier. L'Union européenne a actuellement un accord d'association avec Israël fondé sur le respect...

International / 18.04.2016

Objet: VP/HR – Le mur de séparation entre Israël et la Palestine: légalité du versement de fonds de l’Union à la société de sécurité Elbit L’ONG israélienne B’Tselem nous a fait part du projet d’Israël[1] de reprendre la construction du mur de séparation illégal dans les territoires palestiniens occupés après que des résidents ont été informés, par voie d’affiches, que d’importantes bandes de terres allaient être saisies pour la construction du mur. Bien que le Conseil ait exprimé à plusieurs reprises son opposition à la construction du mur, par laquelle Israël annexe illégalement une part importante des territoires palestiniens, rien ne semble arrêter le gouvernement israélien. Question avec demande de réponse écrite E-001123/2016 à la Commission (Vice-Présidente / Haute Représentante) Article 130 du...