Commerce, International / 11.07.2017

Ce mardi 11 juillet 2017, la commission commerce international du Parlement européen (INTA) s’est prononcée en faveur d’une  politique commerciale permettant une plus grande transparence et responsabilisation des gouvernements et des multinationales. Notre système économique globalisé actuel repose sur des processus de production fragmentée et de masse. La plupart de nos biens de consommation sont donc le résultat d’un assemblage de diverses opérations effectuées aux 4 coins du monde, là où la main d’œuvre est bon marché, et coordonné par de grandes multinationales, par le biais de partenaires contractuels  ou de fournisseurs indépendants. Le manque de transparence  et la dilution des responsabilités tout au long de ce processus augmentent le risque d’exploitation des travailleurs, le non-respect des droits fondamentaux et favorisent le...