Commerce, International / 11.12.2018

Les eurodéputés socialistes belges voteront unanimement CONTRE cet accord mercredi midi en séance plénière du parlement européen ! Avec l’accord commercial UE-Japon, dit de nouvelle génération, qui sera soumis au vote du Parlement européen ce mercredi, l’UE s’apprête à donner un coup d’accélérateur au modèle ultralibéral, ignorant une fois de plus les critiques légitimes des citoyens, des syndicats et des mouvements sociaux. Les eurodéputés socialistes belges voteront unanimement CONTRE cet accord mercredi midi en séance plénière du parlement européen ! Ni le repli protectionniste nationaliste ni la volonté entêtée de la Commission à maintenir le statu quo ultralibéral sur le commerce ne sont la solution. Le Commerce international ne cessera de perdre en légitimité et d’alimenter lui-même les réactions de repli protectionniste que s’il change fondamentalement. A l’heure où les citoyens ne cessent...

Commerce / 21.09.2017

Ce 21 septembre 2017, l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne  « CETA » entrera en vigueur de manière provisoire. Un accord très insatisfaisant Cette journée est, sans aucun doute, une journée sombre pour tous ceux - des députés européens, syndicats, scientifiques, organisations académiques, associations de consommateurs, magistrats, PMEs et ONG’s- qui, depuis deux ans, avaient exprimé leurs plus vives critiques envers cet accord qu’ils jugent déséquilibré, en faveur des multinationales et au détriment des grands défis de notre siècle, notamment la lutte contre le changement climatique, les droits sociaux et environnementaux. La pression politique effectuée par les Socialistes au Parlement européen et par le Gouvernement Wallon, a permis le blocage  du mécanisme, appelé « ICS », permettant aux investisseurs d’attaquer...

Commerce / 03.03.2017

Pour la députée européenne, le traité de libre-échange conclu entre l’UE et le Canada crée de la divergence européenne plutôt que de la convergence. S’il ne déstabilisera pas l’Europe, les économies dominantes seront renforcées et certains secteurs seront favorisés au détriment de ceux en souffrance. L'Accord économique et commercial global (AECG) ou Comprehensive Economic and Trade Agreement (CETA) a été adopté par le Parlement européen le 15 février 2017, après 8 années d’âpres négociations. Effets du traité sur l’emploi et la concurrence, conséquences sur notre économie, mécanisme d’arbitrage État-entreprise… Tout autant de sujets faisant encore aujourd’hui l’objet de vifs débats et sur lesquels Marie Arena*, députée européenne (PSE, Belgique), a accepté de s’exprimer. *Marie Arena a voté contre l'adoption du traité le...

Commerce / 15.02.2017

Ce 15 février marque une étape importante dans la vie du Traité de libre- échange avec le Canada (CETA) puisque le Parlement européen votera sa ratification, et avec celle-ci son entrée en vigueur provisoire dans les semaines  suivant ce vote.  Si depuis plus de deux ans, les lobby des multinationales et les plus purs libéraux vantent ses mérites, on ne peut que constater qu’il est loin de faire l’unanimité auprès de ceux qui n’acceptent pas un commerce basé uniquement sur le profit. Pour preuve, une pétition rassemblant pas moins de 3.5 millions de signatures déposée lundi dernier aux portes du Parlement. Un accord déséquilibré Depuis ses débuts, le CETA est vivement critiqué pour être un accord déséquilibré en faveur des multinationales et au...

Commerce / 23.01.2017

Ce mardi 24 janvier la commission commerce international du Parlement européen (INTA) votera sur l’assentiment au Traité de libre-échange avec le Canada (CETA). « Le rapport de forces de cette commission, très libérale, laisse peu de place au doute sur le résultat du vote mais je ferai partie de celles et ceux qui diront NON à ce traité », dit Marie Arena, eurodéputée PS en charge du commerce. « Depuis le début de cette législature nous avons analysé, écouté des experts et débattu longuement de cet accord. Si le lobby des multinationales a été très fort depuis le début pour défendre bec et ongles le CETA, de nombreux experts et organisations en ce compris des académiques, des syndicats, des associations de...

Commerce / 12.10.2016

Dernièrement, et pour des raisons diverses, les discours de mandataires publics européens au sujet du TTIP (link : TTIP/Accords transatlantiques: la Commission fausse les cartes) semblent remettre en cause sa conclusion, en tout cas à brève ou moyenne échéance.  Il n’en va pas de même du CETA (Accord Économique et Commercial Global Union européenne-Canada), dont la ratification semble prochaine. Pour justifier cette différence d’attitude, ce traité est présenté comme étant beaucoup plus positif ou, en tout cas, comme compensant les effets néfastes de la libéralisation via l’imposition de normes, en matières sociale et environnementale principalement. Pourtant, fondamentalement, les principes et surtout les conséquences du CETA seront tout aussi nocifs pour les économies européennes, en particulier pour leurs travailleurs, leurs consommateurs...

Commerce / 05.07.2016

La Commission européenne  a rectifié mardi sa position sur la mixité de l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA). La reconnaissance du caractère mixte du traité était une demande de tous les citoyens, parlementaires et gouvernements inquiets des effets dévastateurs du CETA. Mais l’effet d’annonce de la Commissaire au commerce Cecilia Malmström cache mal sa volonté tactique d’éviter les blocages éventuels des États membres en imposant une entrée en vigueur provisoire et globale du CETA. Dans le contexte post-Brexit et de crise de légitimité qui frappe les institutions, la Commission européenne ne pouvait continuer indéfiniment sa politique du « Business as usual » (link Accords commerciaux : Les gouvernements de l’Union européenne imposent le business as usual! ). Face à la...

Commerce / 17.09.2014

L’eurodéputée PS Marie Arena a interpellé mardi soir le commissaire européen au Commerce Karel De Gucht sur certaines dispositions contenues dans le projet d’accord économique et commercial global (CETA) entre l’Union européenne et le Canada. «En lisant le projet de texte, on s’est rendu compte qu’il contient une clause qui permet à des entreprises multinationales de participer à l’élaboration de décisions administratives», explique le porte-parole des socialistes belges au Parlement européen. Le texte autoriserait en effet des fonctionnaires canadiens ou européens à prendre des décisions qui modifieraient les normes européennes sans contrôle des parlements, et ces décisions pourraient être élaborées en collaboration avec des entreprises, craignent les députés PS. Marie Arena a également protesté contre le système de clause d’arbitrage prévu par...