Mes actions - Marie Arena
221
page-template-default,page,page-id-221,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,disabled_footer_top,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

Mes actions

En tant que députée européenne je me bats pour une Europe plus juste et consciente, une Europe qui écoute et agit dans l’intérêt de tous. Je n’accepte pas que l’Europe ait été prise en otage par les intérêts privés de quelques-uns.

 

Une Europe dans laquelle les femmes ont les mêmes droits que les hommes. Où les droits humains  ne sont pas bafoués et où les droits des travailleurs  et leur bien-être  sont respectés. Une Europe respectueuse de nos standards sociaux et environnementaux.

 

Une Europe dont la politique commerciale internationale ne se fait pas au profit des plus forts (multinationales) et au détriment des plus petits (artisans, PME, agriculteurs locaux ,..). Je me bats pour une Europe transparente et démocratique.

 

Cette Europe plus juste c’est la possibilité pour des millions de citoyens de vivre dans une société plus unie,  mieux protégée et plus durable. N’abandonnons pas ce combat!

 

En savoir plus sur mes activités parlementaires 
Commission FEMM   

J’ai choisi de faire partie de la Commission des droits de la femme et de l’égalité des chances afin d’assurer cette équité entre les femmes et les hommes, sur le marché de l’emploi, le traitement dans le travail et l’élimination de toutes formes de discrimination basées sur le sexe. Mais aussi le droit des femmes de pouvoir disposer de leurs corps grâce à la contraception ou à l’avortement. La défense des droits des femmes et l’égalité des genres nous concerne tous, hommes et femmes, nous avons tout à gagner de vivre dans une société où les stéréotypes et le sexisme ne définissent pas le chemin à suivre.  

Commission INTA

En tant que membre de la Commission du commerce international, je plaide pour un commerce plus  juste avec une politique commerciale plus juste, plus équitable, plus transparente et démocratique. Des règles plus contraignantes,  qui intègrent un nombre de standards sociaux et environnementaux, afin de faire opposition à l’ultra-libéralisme ou l’ultra-protectionnisme du commerce, qui pour moi font partie du siècle passé. Arrêtons les effets pervers d’un commerce mondial (mondialisation) non régulé(e). Les citoyens demandent davantage de respect des droits sociaux et environnementaux dans le commerce international.

International

Mes préoccupations concernent également les relations des pays du Maghreb et l’Union du Maghreb arabes, l’Union pour la Méditerranée et les relations paritaires entre l’Union européenne et les États  d’Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP). Les relations que nous entretenons avec ces régions sont fondées sur un dialogue économique et commercial, sans tenir compte des conséquences désastreuses que des accords de partenariat économiques peuvent avoir sur les droits humains, le développement des économies locales et le bien-être des populations. Ces mesures entrent en totale contradiction avec les engagements européens en matière de politiques d’égalité des chances, de dialogue interculturel et d’objectifs de développement.

Commission EMPL 

En tant que membre de la Commission du commerce international, je plaide pour un commerce plus  juste avec une politique commerciale plus juste, plus équitable, plus transparente et démocratique. Des règles plus contraignantes,  qui intègrent un nombre de standards sociaux et environnementaux, afin de faire opposition à l’ultra-libéralisme ou l’ultra-protectionnisme du commerce, qui pour moi font partie du siècle passé. Arrêtons les effets pervers d’un commerce mondial (mondialisation) non régulé(e). Les citoyens demandent davantage de respect des droits sociaux et environnementaux dans le commerce international.